Anifilm 2017 : Festival du film d’animtion à Třeboň

Du 2 au 7 mai 2017 a eu lieu, en République tchèque, le festival du film d’animation de Třeboň. En plus du concours du meilleur film d’animation dans différentes catégories ont eu lieu de nombreuses sessions de courts-métrages, des conférences, des rencontres avec les réalisateurs…

Je me suis rendue à ce festival car je suis passionée d’animation. J’avais déjà entendu parler de certaines personnes travaillant dans le millieu de l’animation qui y étaient présentes, ainsi que de courts-métrages y étant projetés.

Je pense que les festivals sont une chance particulière de voir des films qui passent autrement inaperçus. Les courts-métrages surtout m’ont captivée, car c’est par ce médium que les auteurs expérimentent le plus. Par ailleurs, le thème principal de tout le festival étaient les techniques d’animation singulières. Ainsi, j’ai entre autre vu un court-métrage d’animation dont chaque “frame” était une image réalisée à l’effaceur : Ink Eraser, un court-métrage comptant des séquences d’animation d’épingles : Le petit ici et le grand ailleurs, ou encore les court-métrage Track, animant de la lumière (et j’en ai rencontré les réalisateurs : Takeshi Nagata et Kazue Monno !) ou encore de l’animation de nourriture : Sweet DreamsZamilované maso...

Comme j’en ai déjà fait mention, beaucoup de réalisateurs étaient présents lors de ce festival. Certains faisaient partie du jury et un programme leur était dédié. J’ai vu ceux des rélisatrices Lucie Sunková et Magda Guidi. Les travaux de Magda Guidi m’ont particulièrement inspirée, j’espère lui consacrer un article (ici !!)… Il y avait également beaucoup d’étudiants en animation qui venaient au festival, certains dont les films étaient projetés, d’autres étant venus en simples visiteurs.

Ce festival, en plus de m’avoir fait vivre de bons moments, m’a beaucoup inspirée. L’ambiance globale était très chaleureuse, le festival semblait avoir réuni des personnes de tous millieux : étudiants, parents, enfants, animateurs professionnels… Tout le monde semblait ouvert à de nouvelles possibilités d’expression et pour la plupart passionés par l’animation. Je me suis vite décidée à aller à la rencontre de réalisateurs qui parlaient volontiers aux spectateurs. J’irais même jusqu’à dire que le festival a bouleversé ma vision de l’animation. On a tendance à croire qu’elle se résume au vieux films en stop-motion, aux dessins animés pour enfant et aux personnages “plastimorphes” (je viens d’inventer un mot) de Pixar, alors qu’en fait, l’animation est entièrement libre. Non seulement du point de vue technique, mais également pour la narration qui peut absolument passer à la trappe si l’expérience visuelle est intéressante. Vous l’aurez compris, tout cela m’a encouragée à m’intéresser à ce millieu et à créer.

Je ne peux que vous recommander de vous rendre au prochain Anifilm de Třeboň !

Peut-être se verra-t-on là bas 😉 ?…

 

Advertisements

One thought on “Anifilm 2017 : Festival du film d’animtion à Třeboň

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s